Pourquoi le champagne est une AOC ?


Pourquoi le champagne est une AOC ?

L'acronyme AOC signifie Appellation d'Origine Contrôlée. C'est une appellation protégée qui associe un produit à une zone géographique et à un processus de fabrication strict. L'AOC Champagne est célèbre dans le monde, c'est la seule qui doit porter la mention de Champagne. Les produits issus de cette AOC sont le reflet d'une symbiose entre une région, un procédé et un savoir-faire unique.

Le champagne : produit d'un terroir unique

Le champagne tient son nom de la région de Champagne dans laquelle il est produit. C'est une boisson qui existe depuis de nombreux siècles. Pour être une AOC, ce produit doit répondre à des exigences géographiques, météorologiques et géologiques. Ce sont 34 000 hectares de terre qui sont mis à la disposition de la filière. Le terroir Champenois possède donc les potentialités qui font du champagne un produit inégalable. Ce produit est d'autant plus unique qu'il jouit d'une empreinte climatique venant à la fois du sol et de l'océan.

Le champagne passe par un processus strict

Le champagne est fabriqué en suivant un procédé rigoureux mis en place par l'AOC. En réalité, c'est l'Institut national de l'origine et de la qualité (INAO) qui supervise la mention d'AOC. Le procédé de fabrication couvre toutes les étapes allant de la culture des vignes à la mise en bouteilles du vin. L'objectif est d'obtenir une qualité respectant le cahier de charges.

Les exigences de plantation

Pour obtenir le champagne, les raisins doivent être cultivés uniquement dans la région de Champagne. Les vignes autorisées par l'AOC sont le chardonnay, le pinot noir, le meunier, le pinot blanc, le pinot gris ou l'arbane. De plus, l'AOC exige que les plants de vigne soient espacés d'au moins 90 cm et au plus de 1,50 m. Les rangées de plants ne doivent pas être espacées de plus de 1,50 m.

Les exigences de viticulture

L'AOC vise plus la qualité que la quantité. De ce fait, la production est limitée à 10 400 kilogrammes par hectare. Les producteurs doivent respecter cette limite pour obtenir la mention AOC Champagne.

Les exigences de vendange

L'AOC préconise que la vendange soit réalisée manuellement pour conserver la qualité du raisin. Cette obligation permet de sélectionner chaque grappe de raisin pour ne retenir que celles qui sont mûres. C'est une étape qui influence le reste de la ligne de fabrication. La manipulation des grappes doit être limitée pour ne pas ôter la couche de levure qui recouvre les raisins. Ces levures servent à la fermentation du jus.

Les exigences du pressurage

Le pressurage doit être exécuté uniquement sur un pressoir traditionnel. L'AOC stipule que pour 4 tonnes de raisins, la machine ne doit extraire que 2 550 litres de jus. Cette production est subdivisée en 2 catégories. La première est formée de 2 050 litres qui sont repartis en 10 tonneaux de 205 litres. Cette catégorie représente le meilleur de la production nommée cuvée. La seconde partie du jus débourbé est appelée première taille. Le supplément de jus qui peut être extrait ne peut pas être une AOC Champagne.

Les exigences de la chaîne de fabrication

Le champagne subit trois fermentations. La première est une fermentation alcoolique, la seconde intervient avant l'embouteillage. La dernière fermentation, responsable des bulles du champagne, survient après l'addition de la liqueur de tirage. L'étape d'assemblage est réalisée à partir de vins de différentes vignes, régions et années. Quant au vieillissement, sa durée dépend du type de champagne que vous souhaitez produire. Il faut juste un an pour un non millésimé et près de trois ans pour obtenir un grand cru. La dernière étape consiste à remuer la bouteille pendant la maturation afin de détacher les lies de la bouteille.

Les exigences d'habillage

Après le remuage, il faut retirer les dépôts déposés dans le goulot de la bouteille. Dès lors, la bouteille doit être fermée à l'aide d'un bouchon en liège. Le bouchon sera à son tour soutenu par un muselet. Ce sont des attributs par lesquels sont reconnaissables les bouteilles de champagne.

Le champagne vient du savoir-faire humain

Le champagne est obtenu par la conjugaison d'efforts d'hommes et de femmes dévoués. Ce sont aujourd'hui 15 000 vignerons qui exercent dans la région champenoise. Plusieurs générations se succèdent, mais le champagne reste un produit de qualité. Cette dernière est garantie par les exigences mises en place par l'AOC et par la compétence de ces vignerons.

Pour perpétuer cette qualité, l'AOC a pris certaines mesures que doivent impérativement respecter les producteurs. En 1978, a été définie la dimension, les écarts ainsi que la densité des champs. En 1984, l'institution exclut la mise en bouteilles des vins avant le 1er janvier faisant suite à la récolte. À partir de l'année 1991, les centres de pressurage doivent obligatoirement obtenir une autorisation. Par ailleurs en 1993, le rendement au pressurage a été fixé à 160 kg de raisins pour obtenir 102 litres de jus.

En somme, le champagne est un vin produit dans le respect de règles particulières. Cette méthode lui confère une Appellation d'Origine Contrôlée. Il ne peut ainsi être produit que dans la région champenoise. Cette qualité a permis au champagne de traverser les frontières.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *