L’impact du Brexit sur les champagnes français


L’impact du Brexit sur les champagnes français

Le retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne n’a pas été sans conséquence pour les autres pays européen en occurrence la France. Pour cause, l'Angleterre constitue un partenaire économique important de la France qui n’a d’ailleurs pas apprécié son départ de ce grand creuset. Les répercussions sur l'exportation des produits français comme le champagne font déjà leur apparition. Quel est alors l'impact du Brexit sur la commercialisation des vins de champagne français ?

La commercialisation des champagnes a baissé en France à cause du Brexit

Les récents rapports sur la vente des champagnes à l'intérieur de la France montrent que ce commerce a connu une baisse à cause du Brexit. Ce fait est dû à la morosité du marché et à la dépréciation de la Livre Sterling. En clair, l’effondrement de cette monnaie nationale du Royaume-Uni a entraîné l’augmentation des prix de vente des vins et champagne sur le marché français. Le prix de vente d’une bouteille de champagne dépassait déjà le pouvoir d’achat du citoyen lambda.

Il faut rappeler que la dévaluation de la Livre Sterling est intervenue un an après le référendum sur le Brexit. Dès lors, une flambée du prix de vin est observée. Le premier trimestre de l’année 2017 est marqué par une hausse de plus de 3 % du prix de vente. Par ailleurs, le taux d’augmentation du prix de vente était de 1 % durant le premier trimestre des deux premières années. Le prix minimal de vente d'une bouteille est ainsi passé de 5,40 à 5,56 Livres en un an environ.

Le Brexit perturbe l’importation des champagnes français au sein de l'Angleterre

Le Brexit engendre des situations colossales de retard au niveau des frontières des pays. En effet, les taxes à l’importation ont connu une hausse. Le Royaume-Uni est le premier exportateur de champagne depuis plus d’une quarantaine d’années. Cette régulation monétaire de la monnaie d'Angleterre impacte également le pouvoir d'achat. C'est pour cela que le pays importe très peu les champagnes en provenance de la France. Cela se justifie aussi par le fait que cet État a enregistré un recul notable de ses activités économiques ces dernières années.

En effet, le Royaume-Uni, est le deuxième plus grand marché de vins étrangers. Il est la plaque tournante des exportations vers d'autres continents comme l'Asie. De ce fait, le pays n'arrive pas à se procurer suffisamment de la champagne auprès de la France pour servir ses clients.

L'Association britannique des distributeurs de vins et spiritueux (WSTA) fait savoir que cette difficulté n'est pas encore en mesure de s'arrêter. Elle justifie sa perception par le fait que les taxes sur les alcools ont subi hausse importante de 3,9 %. Par conséquent, les grands crus ont connu une hausse de leur vente de 10 à 15 %. L’augmentation a été de 25 % pour les consommateurs britanniques. Ces derniers n’ont pas ressenti les impacts de cette variation de prix parce que certains négociants concèdent un peu sur leurs bénéfices. Cela leur permet de vendre la boisson au même prix. Ainsi, les exportations profitent plus aux vendeurs des spiritueux français.

En France, le volume des exportations est passé de 8,7 % de bouteilles à 31,2 millions de bouteilles. Ces chiffres ont été publiés par le Comité interprofessionnel du vin et de champagne. Ces chiffres montrent clairement que la chute a atteint 14 % pour une valeur commerciale de 440 millions d'euros. Ainsi, le faible taux d’importation effectué par le Royaume-Uni ne profite pas à l’économie française en raison de la valeur actuelle du livre sterling.

La France risque de perdre son plus gros client à l'étranger

Les champagnes français sont devenus moins compétitifs sur le marché international et plusieurs concurrents ont ravi la vedette à la France. Ils ont pris une part importante du marché britannique. En effet, le Royaume-Uni a négocié des accords commerciaux très favorables avec d'autres pays qui produisent le champagne. Il s’agit notamment de l'Australie, de l'Afrique du Sud, du Chili et de l'Argentine. Ces accords sont signés au détriment des importations en provenance de l'Hexagone et de toute l'Europe. Les producteurs de champagne en France n'ont alors d'autres choix que de s'adapter à la situation pour trouver une issue positive.

Les producteurs français croient toujours à un lendemain meilleur

Les producteurs des vins de champagne en France sont toujours optimistes bien qu’étant incertain de ce qui peut se passer dans les jours à venir. Ils pensent qu’en dépit de l’évolution de la situation, ils peuvent toujours maintenir une bonne relation avec les professionnels du milieu au Royaume-Uni.

Ils font surtout allusion à la situation des vins et des spiritueux. Ces acteurs pensent ainsi trouver un moyen de relancer les importations des vins effervescents français vers cette terre. En effet, il faut rappeler que la préférence des Anglais pour les champagnes d'origine française. Ces vignerons misent aussi sur l'amour de ce savoir-faire français. Les conséquences du Brexit sur les champagnes en France peuvent alors être gérées. Les agriculteurs vont plus se tabler sur la qualité de leur production en attendant le revirement de la situation en leur faveur.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *